Imprimer cette page

L'histoire du club

Décembre 2002

Fabien Hermay a découvert l'ultimate aux Etats-Unis et s'est dit que ça serait sympa d'y jouer du côté de Nice. Avec des amis à lui, ils seront 4 à s'échanger des disques la première fois. Ensuite, le bouche à oreille et les relations ont permis au groupe de s'agrandir. Jusqu'à une quinzaine de personnes joueront à l'ultimate une fois par semaine dans le parc de Vaugrenier. Toutes les règles de l'ultimate ne sont pas appliquées mais qu'importe, le plaisir de jouer est le même. Quelques joueurs ayant joué à l'ultimate auparavant font partie de cette bande de copains notamment Beun qui avait joué à Milan et Seb qui avait joué avec les Monkey Foo de Grenoble.

Eté 2003

Martin et Julie Pourbaix arrivent sur Nice courant 2003 et recherchent un club d'Ultimate pour continuer ce sport qu'ils pratiquaient avant dans le Nord puis à Paris. Grâce au site web de la Fédération Flying Disc France ils constatent que des clubs ont été créés dans la région (à Cannes notamment) mais découvrent que malheureusement ces clubs n'existent plus, n'ayant pas réussi à se développer. Motivés pour continuer leur sport favori, Julie et Martin se disent que le meilleur moyen de trouver un club est encore de le créer...

Septembre 2003: création du club.

Le club "Frisbee Ultimate Nice, FUN" est officiellement créé. Julie en est la présidente et Martin le secrétaire/trésorier. Il fallait alors trouver d'autres joueurs, faire un peu de promotion pour attirer du monde aux entrainements.

12 Décembre 2003: 1er entraînement.

Après avoir obtenu un créneau d'entrainement sur terrain stabilisé auprès de la mairie de Nice, le premier entrainement a lieu: 5 personnes sont présentes! Guillaume Rame est de ceux-là, venant d'arriver sur Cannes il avait joué à l'ultimate à Clermont-Ferrand l'année précédente. Les entrainements suivants ont également vu l'arrivée de David Glaizal qui jouait avant avec les Monkey Foo et était tout heureux d'avoir trouvé un club d'ultimate sur Nice juste après son arrivée dans la région.

Les joueurs de Vaugrenier découvrent l'existence du club de Nice

Dans le même temps, la bande de copains de Vaugrenier continuait à jouer tranquillement chaque semaine jusqu'à ce que Sébastien Rousset découvre dans Infodisque-net qu'un club d'ultimate venait de se créer à Nice. Petit à petit les joueurs de Vaugrenier iront également s'entrainer à Nice et inversement, des joueurs du club de Nice viendront jouer à Vaugrenier, apportant par la même quelques règles d'ultimate avec eux.

Ziggles Ultimate Club est créé

Le club devenant plus important, une assemblée générale est convoquée afin de renouveler le bureau, trouver un logo, un nouveau nom, etc.. Le club ne change pas de présidente, Julie Pourbaix est maintenue, Martin pourbaix reste également secrétaire alors que Philippe Teixeira est élu trésorier et Neven Allanic vice-président. Peu après cette Assemblée Générale le club sera baptisé "Ziggles Ultimate Club" et un logo lui sera trouvé.

Mars 2004 - rencontre avec les BULF

Le club des BULF de Fuveau près d'Aix-en-Provence s'est créé à peu près au même moment que le Ziggles Ultimate Club. Les BULF ont invité le Ziggles Ultimate Club pour jouer ensemble un samedi et faire une sorte de championnat de la région PACA d'Ultimate.

Eté 2004 - Premiers tournois

L'envie de jouer est tellement grande que les membres du club décident de s'inscrire à des tournois pour pouvoir jouer avec d'autres équipes, apprendre et s'amuser. Le premier tournoi sera "Tolosa 2004" où 9 joueurs iront réprésenter le club, pas une victoire mais le premier prix de l'esprit du jeu, ce qui est évidemment motivant pour la suite. Toujours en formation réduite - 7 personnes - le Ziggles Ultimate Club sera représenté au "Vinyl'Tour 2004" où il gagnera son premier match en compétition officielle.

Première inscription aux championnats de France, saison 2004-2005!

Ziggles Ultimate Club a tout juste un an d'existence et le club s'inscrit déjà pour les championnats de France dans les catégories indoor et extérieur.


Previous page: Le Club
Next page: Le trombi